Accueil
Principal : les mensonges
La discrimination
Nos actions
Europe et Discriminations
Législation française
Ecrivez-nous
L'enseignement
Inscription au collège
Le Collège
Fonctionnement des collèges
Liens favoris
Messages de soutien
Témoignages de Lugos
Témoignages pour Mr. Christian Dauriac (Principal)
Dossier : Courriers & commentaires
Inspecteur d'académie
Principal : lettre ouverte
Ministre de l'éducation
Recteur de l'Académie
Conseil Général
Haute Autorité Lutte Discrimination
Députés de la Gironde
Procés pour Diffamation contre l'auteur de ce site
Procédure inspection académique
Statistiques fréquentation

Principal : les mensonges

AccueilLiensContactPlan du site
Sur les effectifs

M. Christian Dauriac (relayé par l'inspecteur d'académie) indique qu'il a emis un "avis défavorable" compte-tenu des seuls "effectifs".

Ce qui amène l'inspecteur à indiquer dans son courrier que "les capacités d'accueil de l'établisssement sollicités étant atteintes" il ne peut donner suite favorable à notre demande d'inscription.

Problème d'arithmétique insoluble : comment caser 601 (*) élèves dans un établissement qui peut en accueillir 700 ?

601 : chiffre recueilli sur le site de l'inspection académique de Bordeaux pour l'année scolaire 2006. En 2007 (même source), M. Dauriac acceptera 645 élèves.

Enfin, pour couronner le tout, lors de l'audience, M. Dauriac explique au juge qu'il lui faut du temps pour compter les élèves et que cela n'est pas facile ! Alors dans cas, pourquoi indique t-il que les capactiés d'accueil sont atteintes ? En tout cas, ce faisant, il précise que c'est lui qui compte les élèves (et non l'inspecteur).

Apprendre à compter


Cliquer pour agrandir
Effectifs du collège
Peux-t-on raisonnablement supposer que M. Christian Dauriac aurait des difficultés pour compter les élèves ?

Ce serait injure que de le supposer. Il nous faut donc conclure, que sur les effectifs M. Dauriac nous a menti.

L'académie de Bordeaux, publiant les fiches de chaque collège, il est aisé de constater qu'en 2006, le collège est loin de son maxima.


Sur les motifs

Il est établi que les causes permettant à l’administration, de refuser l’inscription d’Ugo sont « variables » et non « sincères ».
 
Dans un premier temps il s’agit d’un problème d’effectif, puis dans un second d’un problème de priorité des enfants qui déménagent dans le secteur par rapport « aux autres »
 
Au final, les problèmes d’effectifs se résolvent « par miracle », quelques jours après que l’opinion publique soit alertée via la mise en ligne du site internet.
 
Ces variations sont établies par les protagonistes de l’affaire.

Cachez ce motif !

Le véritable motif (priorité défavorable aux enfants ayant effectué une partie de leur scolarité dans le privé), ne nous est pas révélée tout de suite.

Sur les motifs, au moins jusqu'à sa lettre du 2 août, M. Christian Dauriac, principal du collège nous a menti.


Sur la procédure

Dans son courrier en date du 2 août 2006 (courrier du principal), M. Christian Dauriac indique qu'il a suivi la procédure de l'inspection académique.
Aucune priorité défavorable n'est indiquée dans la procédure que M. Christian Dauriac remet au tribunal (cf procédure inpection académique)

La procédure imaginaire

La procédure que M. Dauraic prétend avoir suivie, reste une procédure imaginaire.

Sur la procédureM. Christian Dauriac, principal du collège nous a menti.


En conclusion

M. Christian Dauriac, principal du collège de Salles, fonctionnaire hors la loi est un triple-menteur.

Ce faisant nous lui faisons grace de quelques autres petits mensonges sans importance, comme celui d'affirmer qu'il reçoit touts les familles alors qu'il a toujours refusé de nous recevoir (sauf après diffusion du site et obtention de l'inscripton de notre enfant dans le collège de son secteur).

Enfin, M. Dauriac prétend agir sur ordre et suivre une procédure. Reste une question : s'il ne ment pas, qui tire les ficelles ?

Dépôt de plainte pour discrimination



© Philippe ROUGELOT
Mentions légales